Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Par où commencer pour avoir mon aquarium d'eau salée?  (Lu 10738 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
kingpo
Administrateurs
Contributeur +
*****
Hors ligne Hors ligne

Localisation: Laurentides
Messages: 8206



WWW
« le: Novembre 11, 2009, 21:46:20 »



Par où commencer?

Vous vous intéressez à l'aquariophilie marine et récifale et vous souhaitez en apprendre davantage avant de vous lancer? Prenez le temps de lire ce qui suit, ça pourrait vous éviter quelques erreurs et vous assurer un meilleur départ.

L'aquariophilie marine est un hobby passionnant qui procure une immense satisfaction lorsque les choses se passent bien. Malheureusement, les personnes intéressées sont parfois mal conseillées et il en résulte parfois des désastres qui peuvent compromettre la volonté de l'aquariophile de persévérer.

Une des questions les plus fréquentes porte sur la grosseur de l'aquarium que vous devriez choisir pour commencer. Les gens s'entendent souvent pour dire qu'un plus gros aquarium est généralement un gage d'une meilleure stabilité et cela demeure un facteur critique en aquariophilie marine. Mais la grosseur de l'aquarium est souvent aussi proportionnelle aux coûts qui lui seront rattachés alors il n'est pas rare de voir les gens opter plutôt pour des formats un peu plus petits. En contrepartie, il vous faudra comprendre que le choix de poissons sera aussi déterminé dans le futur par rapport à la grosseur de votre aquarium alors si vous savez que vous désirez une sorte de poisson en particulier et qu'il est conseillé de ne pas le mettre dans un aquarium de moins de 100 gallons, achetez donc une 100 gallons en commençant  Wink

Donc, par où commencer? Et bien ça va évidemment vous prendre une liste du matériel de base nécessaire. Et comment détermine-t-on ce matériel? En fonction des besoins que vous allez ensuite définir. Il faudra que vous déterminiez si vous désirez avoir un aquarium qui n'a que des poissons et de la roche vivante (nous y reviendrons) ou si vous prévoyiez également avoir des coraux. Cela aura surtout une incidence sur le type de lumière que vous devrez éventuellement choisir.

Une fois ce choix fait, vous savez maintenant si vous désirez un plus petit ou un plus gros aquarium, si vous y aurez des poissons seulement ou des poissons et des coraux (ou que des coraux si c'est ce que vous préférez).

Idéalement, il vous faudrait ensuite décider de la méthode de filtration ou du type d'écosystème que vous désirez mettre en place. Il existe plusieurs options mais étant donné que la méthode berlinoise (définition Wiki) est la plus simple, c'est celle que nous choisirons dans notre exemple. Les hobbyistes plus avancés pourront regarder également du côté, entre autres, de la méthode Jaubert (définition Wiki).

La méthode berlinoise préconise donc l'utilisation de pierres vivantes (live rock) et d'un écumeur de protéines (skimmer). La pierre vivante est simplement de la roche reconnue pour sa porosité et pour la présence d'organismes vivants (bactéries et autres) dont le rôle sera crucial pour l'équilibre de votre aquarium. Pour davantage d'information sur le rôle de la roche vivante dans le cycle de l'azote, nous vous invitons à lire ceci. Il est généralement admis que pour avoir un bon équilibre, vous devriez introduire au moins 1 livre de roche vivante par gallon que compte votre aquarium. Vous la trouverez de toutes les provenances, en magasin comme chez les particuliers. Lorsque vous verrez des noms comme de la Sulawesi ou de la fidji, cela indique la provenance de la roche mais de façon logique également, son apparence, caractéristique à son origine. Faites quelques recherches d'images pour vous donner une idée des différents types de roche. Quant au prix, il varie mais il représente souvent une bonne partie des coûts de départ.

Pour ce qui est de l'écumeur de protéines, son fonctionnement est relativement simple. En produisant un maximum de microbulles et en les introduisant dans une colonne d'eau (les écumeurs sont souvent cylindriques), l'écumeur favorise l'agglutination des déchets organiques dissous dans l'eau à la surface des bulles qui montent ensuite vers le col de l'écumeur. L'écumeur est donc ainsi en mesure de favoriser l'élimination d'un maximum de déchets en exportant la mousse résultante vers un contenant ou un réservoir quelconque (la "cup" du skimmer en bon français). Pour ce qui est du choix d'un écumeur, vous constaterez que le choix est énorme et qu'il y en a pour tous les budgets. On pourra au moins les classer ici dans trois grandes catégories mais pour arrêter votre choix final, n'hésitez pas à demander conseil. Vous trouverez donc des écumeurs qui s'accrochent sur le rebord de votre aquarium (hang-on), d'autres qui s'installent dans une décante (in-sump) et finalement, d'autres qui sont externes mais qui sont trop gros pour être accrochés. Alors évidemment, il faudra que vous sachiez si vous prévoyez installer une décante dans votre système car cela pourrait faire une grosse différence.

Nous ne passerons pas beaucoup de temps sur la décante car ses caractéristiques et ses utilités sont très variées. Simplement dit, il s'agit seulement d'un autre aquarium qui est relié à votre aquarium principal mais que vous utiliserez pour différentes raisons. Les principales et les plus populaires sont:
  • La possibilité d'y placer de l'équipement qu'on ne veut pas voir dans l'aquarium principal (chauffe-eau, écumeur de protéines, réacteurs de médias, etc);
  • Y installer un refuge où des algues bénéfiques pousseront et où pourront se reproduire une certaine faune à l'abri des prédateurs;
  • Un accès plus facile lors de changements d'eau;
  • Etc.

Cette technique effraie souvent les débutants qui craignent de ne pas parvenir à installer les choses convenablement et par conséquent, provoquer un désastre. Encore là, n'hésitez pas à demander conseil. Vous constaterez que les avantages d'avoir une décante sont nombreux et que les difficultés qu'elles peuvent représenter ne sont pas insurmontables.

La pièce d'équipement sur laquelle vous devriez ensuite vous pencher est la lumière qui éclairera votre aquarium. Si vous prévoyez ne pas avoir de coraux, cela s'avère beaucoup moins important et vous pourriez vous limiter seulement à des considérations d'ordre esthétique. Il faut tout de même être conscient que certains types de lumières pourraient favoriser la prolifération d'algues dans votre aquarium et ce n'est peut-être pas quelque chose que vous souhaiter. Nous vous conseillons par conséquent au moins de sélectionner des produits destinés aux aquariums d'eau salée. Par contre si vous prévoyez avoir des coraux (et/ou d'autre organismes photosynthétiques), il est important de ne pas négliger cet achat. Le choix devrait se faire selon ce que vous aimeriez avoir comme type de corail. Les coraux mous nécessiteront moins de lumière que les coraux durs par exemple alors encore une fois, si vous pensez ne pas pouvoir résister à certaines coraux durs que vous avez déjà vus, optez donc pour un produit approprié dès le départ. Au niveau technologique, il existe différentes options. Les plus populaires sont actuellement les rampes d'éclairage néon T5 ou celle de type "Metal halide" (MH, englobant également les lampes HQI) ou alors encore les fameuses rampe LED ou DEL. Certaines combinent même deux ou même trois types de lumière afin d'obtenir les avantages des différentes technologies. Mais sachez qu'un choix ou l'autre vous permettra de conserver tous les organismes souhaités. C'est la puissance du système sur votre aquarium (en fonction de sa profondeur également) qui fera la différence.

Que vous manque-t-il ensuite avant de pouvoir mettre de l'eau dans votre aquarium? De l'eau... Parlons-en! Idéalement, l'eau à laquelle vous ajouterez le sel devrait être aussi pure que possible. Certains magasins vous conseillerons des produits visant à éliminer les toxines et autres métaux lourds présents dans l'eau du robinet mais nous vous suggérons plutôt de chercher à trouver une eau déjà pure. Plusieurs méthodes de filtration existent mais la plus populaire en aquariophilie marine demeure l'osmose inversée (RO, reverse osmosis). Il y a différents appareils disponibles sur le marché mais le principe est toujours de faire passer l'eau à travers différents filtres et finalement, à travers une membrane si fine que seulement les molécules d'eau passent. Ce type d'appareil permet dans bien des cas de passer d'une eau à plus de 150 parties par million (ppm) présente à une eau près de 0ppm. C'est vous dire à quel point cela vous permet d'avoir l'assurance que vous partez avec une eau pure qui ne viendra pas encombrer votre système de substances qui ne devraient pas s'y trouver. Si vous avez un petit aquarium et que vous ne désirez pas acheter un tel appareil, vous pourrez trouver de l'eau distillée chez dans certains magasins (ceux où les gens vont pour faire leur vin entre autres). Vous pouvez même demander au commerçant qu'il prenne une lecture de la pureté de l'eau devant vous.

Il vous manquera encore évidemment quelques pièces d'équipement :
  • Un chauffe-eau : Puissance variable selon la dimension de votre aquarium. Certains préfèrent en utiliser 2 plutôt qu'un en guise d'assurance mais sachez qu'il est pratiquement impossible de les faire fonctionner simultanément sans l'aide d'un contrôleur).
  • Des têtes-motrices : Servant à faire circuler l'eau dans votre aquarium, elles jouent un rôle très important, entre autres pour favoriser une bonne oxygénation de l'eau. Calculer environ 20-25x le volume de votre aquarium en brassage lorsque vous avez des coraux).
  • Un hydromètre ou un réfractomètre : Servant à mesure le niveau de salinité de l'eau. Le réfractomètre est reconnu pour être beaucoup plus fiable et précis. Même s'il coûte un peu plus cher, nous vous le conseillons fortement.
  • Du sel : Qu'il soit synthétique ou naturel, il n'y a pas vraiment de risque en achetant une marque plutôt qu'une autre. Certains préfèrent des marques en particulier pour leur concentration de base élevée en calcium ou en magnésium alors que d'autres aiment que leur sel soit facilement soluble. Évitez au moins le sel de table  Wink
  • Un ensemble de tests : Afin de vous assurer que votre aquarium a bel et bien terminé son cycle (voir plus bas). Il faudrait que vous puissiez tester au moins la présence d'ammoniaque, de nitrites et de nitrates pour commencer.

Ça y est? Vous êtes prêts à mettre de l'eau dans votre aquarium? Alors allons-y! Avant d'acheter votre roche vivante, assurez-vous d'avoir préparé de l'eau salée dans votre aquarium au moins 24 heures à l'avance en l'amenant à la bonne température (y placer au minimum une tête motrice et un chauffe-eau). Le sel devrait être dissout complètement après ce délai. Pour ce qui est de la quantité de sel à mettre, on calcule généralement 1/2 tasse de sel par gallon d'eau (cela peut varier, tester la salinité pour vous assurer de la bonne qu'il y a la bonne concentration de sel). On vous conseillera généralement de viser une gravité spécifique entre 1.024 et 1.026. Certains la tienne moins élevé, mais rares sont ceux qui vont plus haut.

Lorsque votre eau sera prête, vous pourrez y introduire votre roche vivante. Si votre roche n'est pas curée, vous devrez vous assurer qu'elle reste dans votre aquarium assez longtemps pour qu'elle cure complètement. Il s'agit ici tout simplement de laisser le temps aux organismes qui sont morts dans votre roche de finir de se décomposer et d'être exportés par l'écumeur de protéine et les changements d'eau que vous ferez. Mais même avec de la roche "curée" venant d'un magasin ou d'un particulier, un processus s'enclenchera que nous appelons le cycle de départ. Votre aquarium passera à travers le cycle de l'azote (voir ici pour une description complète du cycle) et c'est seulement après que le cycle aura été complété que vous pourrez introduire vos premiers habitants. Il vous faudra donc faire des tests quotidiennement afin de mesure le niveau d'ammoniaque qui se transformera ensuite en nitrites et puis finalement en nitrates. C'est quand toutes ces valeurs avoisineront 0 que vous pourrez commencer par ajouter quelques pensionnaires. Vous pourriez également procéder à un changement d'eau afin de réduire les nitrates à ce moment-ci.

Vous constaterez qu'au fur et à mesure que le cycle de l'azote se déroule dans votre aquarium, une poussée d'algues fait son apparition. Les premières algues sont souvent de la famille des diatomées (définition Wiki) et tirent sur le brun plus que sur le vert. Les gens introduisent souvent des membres d'une "équipe de nettoyage" en guise de premiers habitants du bac. Celle-ci peut se composer d'escargots, de bernards-l'hermite et autres bestioles qui pourront vous aider à combattre les algues.

Autrement, vous pourrez bientôt ajouter également des poissons et des coraux. Toutefois votre aquarium demeure encore immature et certains organismes pourraient ne pas encore y être à l'aise. N'hésitez donc pas à demander conseil en ce qui a trait aux choix que vous pensez faire à cet égard. L'ordre d'introduction des poissons, entre autres, peut parfois s'avérer un gage de succès pour assurer une cohabitation harmonieuse de tous vos pensionnaires. Et certains coraux et bénitiers (clams) vous préférer un aquarium âgé d'au moins quelques mois alors usez de patience. C'est votre meilleure stratégie pour parvenir à avoir l'aquarium dont vous rêvez depuis le début.

Surtout n'hésitez pas à utiliser le forum de ReefAction.com pour poser des questions. D'autres membres sont sûrement passés par où vous passez et se feront un plaisir de vous aider au meilleur de leurs connaissances!


Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Publicité

TinyPortal v1.0 beta 3 © Bloc